La Vie Mini

Pendant que j’écris ces lignes, je suis assis dans un bus qui va m’amener droit à la maison… dans environ 13 heures :0

Comme plus ou moins tout ce qui concerne les Minis, ce weekend a été fou mais magnifique. J’ai eu la chance de connaître (ou mieux connaître) des personnes exceptionnelles, j’ai travaillé non stop pendant des heures interminables, je me suis brûlé la peau avec différents produits chimiques, j’ai roulé pendant des centaines de kilomètres dans le Pays Basque avec une remorque vide attachée à ma voiture de location trèèès ancienne, j’ai dormi dans une ferme dans le magnifique arrière Pays Basque, j’ai passé des heures à essayer de serrer une vis coincée dans ma tête de mât pendant que je maintenais un équilibre très précaire sur une échelle de chantier, j’ai été très fâché et très heureux. La route qui amène à la Mini Transat est pavée de tout ça.

Venant aux faits, mon beau bateau est finalement à sec, sur sa remorque, prêt pour être amené à Baden, où il va sagement attendre notre première régate ensemble. Il n’est pas tout au fait au 100%, mais heureusement il y a encore du temps pour régler les derniers détails.

L’adventure continue.